La West Coast 🌊

La West Coast 🌊

AprĂšs le soleil et les tempĂ©ratures clĂ©mentes de la mer de Tasman place Ă  la pluie et aux sandflies* de la West Coast… Mais ne partez pas ! Cette rĂ©gion sauvage qui s’étend de la mer de Tasman jusqu’aux Alpes du Sud vaut tout de mĂȘme le dĂ©tour.

La cĂŽte ouest de l’üle du sud est rĂ©putĂ©e pour qu’il y fasse mauvais temps (Ă  juste titre, on confirme 🌂). En effet, les vents importants qui arrivent sur la cĂŽte sont ensuite bloquĂ©s par les Alpes du Sud, provoquant d’importantes prĂ©cipitations. 

Un peu d’histoire
 

Ce sont les populations maoris qui ont Ă©tĂ© les premiĂšres Ă  s’installer dans cette rĂ©gion. Une prĂ©sence importante de pierres de jades en est la raison. 

Les europĂ©ens ont commencĂ© Ă  porter plus d’intĂ©rĂȘt Ă  cette rĂ©gion aprĂšs que de l’or ait Ă©tĂ© trouvĂ© dans une riviĂšre par les maoris, en 1864. Suite Ă  cela, une ruĂ©e vers l’or a eu lieu Ă  la fin du XIXĂšme siĂšcle, faisant de certaines villes de la rĂ©gion les plus peuplĂ©es de Nouvelle ZĂ©lande Ă  cette l’époque.  

Notre pĂ©riple en vidĂ©o, c’est par ici 👇

Pour vous situer un peu dans le temps, il est bon de prĂ©ciser que cette partie du road-trip a eu lieu pendant les deux premiĂšres semaines de janvier. (Oui, on est en retard 🙄)

Cap Foulwind et sa colonie de phoques  

Pour commencer la dĂ©couverte de cette cĂŽte sauvage, direction Cap Foulwind, au sud de la ville de Westport. Son nom (qui signifie ‘tempĂȘte’ en anglais) a Ă©tĂ© donnĂ© par James Cook. Comme en atteste les vidĂ©os, il y avait BEAUCOUP de vent quand nous y Ă©tions. La ballade que nous avons faite offre une vue trĂšs dĂ©gagĂ©e sur toute la cĂŽte. On a pu y apercevoir une colonie phoques avec de nombreux nouveaux-nĂ©s.  

Pancake Rocks đŸ„ž

Plus au sud nous avons marquĂ© un arrĂȘt aux Pancake Rocks. Ces roches Ă  la forme unique se sont formĂ©es suite Ă  l’assaut rĂ©pĂ©tĂ© des vagues qui viennent continuellement s’abattre sur les parois rocheuses. Elles forment un empilement de blocs fins qui s’apparentent Ă  une pile de pancakes, d’oĂč leur nom.

Brasserie Monteith’s đŸș

Nous ne pouvions pas passer par Greymouth sans visiter une des brasseries les plus anciennes de Nouvelle ZĂ©lande : Monteith’s Brewery Company. Cette sociĂ©tĂ© a Ă©tĂ© fondĂ©e en 1868. On a pu visiter la brasserie et ainsi voir de nos propres yeux le processus de brassage de la biĂšre. Pendant la visite (et aprĂšs), nous avons pu dĂ©guster quelques unes de leurs biĂšres (avec modĂ©ration bien entendu đŸ»). 

La ville miniùre de Shantytown ⛏

Au sud de Greymouth se trouve Shantytown. C’est une  reconstitution d’une ville miniĂšre du XIXĂšme siĂšcle. Nous avons pu y pratiquer l’orpaillage et nous avons mĂȘme rĂ©ussi Ă  en extraire de l’or. Pas mal pour une premiĂšre ! Enfin pas de quoi s’enflammer non plus, c’est pas les quelques milligrammes d’or qui vont nous financer le reste de notre voyage. 😔

Gorges d’Hokitika  

Nous avons repris la route en direction de la ville d’Hokitika pour nous rendre dans les gorges qui sont 30 km dans les terres. 

Un sentier sinueux passant par de nombreuses passerelles nous a amenĂ© jusqu’aux gorges. Depuis les passerelles nous avons admirĂ© la couleur bleue de l’eau qui est vraiment atypique et magnifique. 

Glacier Franz Josef 🏔

Nous avons ensuite fait nos premiers pas dans les Alpes du Sud NĂ©o ZĂ©landaises en nous rendant au glacier Franz Josef.
Deux particularitĂ©s font de ce glacier un glacier unique : son altitude (le glacier descend jusqu’à 240 m) et sa proximitĂ© avec la mer (Ă  15 km de la mer de Tasman Ă  vol d’oiseau). Le nom Maori du glacier est Ka Roimata o Hine Hukatere, qui se traduit par “les larmes de Hine Hukatere”. Une belle lĂ©gende se cache derriĂšre ce nom : la jeune Hine Hukatere parti escalader la montagne avec son bien aimĂ©. Celui-ci, moins expĂ©rimentĂ© que sa fiancĂ©e, fut emportĂ© dans une avalanche. Triste, Hine Hukatere pleura Ă©normĂ©ment, Ă  tel point que ses larmes emplirent la vallĂ©e entre les montagnes. C’est ainsi que se serait formĂ© le glacier que l’on connait aujourd’hui. 

Galerie photo 📾

Sur notre route, nous trouvons la galerie photo d’un des meilleurs photographe de Nouvelle-ZĂ©lande. Les photos Ă©taient tellement belles que nous n’avons pas rĂ©sistĂ© Ă  lui acheter un de ses livres photos. 

Nous vous mettons un lien vers son site si jamais vous souhaitez voir son travail. Ça en vaut vraiment le coup d’oeil !

Lac Matheson

Le lac Matheson, formé suite à la fonte des neiges, est un des lieux emblématiques de la Nouvelle Zélande. On le retrouve notamment sur certains timbres.
Ce lac offre un beau panorama et, si on a de la chance, on peut mĂȘme y voir le reflet des montagnes dessus, dont le Mont Cook. Malheureusement, la chance n’était pas avec nous ce jour-lĂ  et les montagnes Ă©taient cachĂ©es derriĂšre les nuages.   

Blue pools

Sur la route, avant d’arriver Ă  Wanaka, se trouvent les blue pools. Ce lieux ressemble Ă©normĂ©ment aux gorges Hokitika. Ici, seuls les plus tĂ©mĂ©raires oseront s’y baigner, l’eau Ă©tant absolument glaciale. đŸ„¶

Bon, nous on fait le plein d’essence de Claudy et on vous laisse. Il n’y a plus aucune station essence sur les 150 prochains kilomĂštres (on vous avait dit que la West Coast Ă©tait sauvage). Mais ne vous inquiĂ©tez pas on se retrouve trĂšs vite pour un nouvel article sur la rĂ©gion de Queenstown !

À bientît 👋

*Le sandfly a l’apparence d’un petit moucheron. Au premier abord, il paraĂźt inoffensif. En rĂ©alitĂ© ce n’est pas du tout le cas, leurs piqures sont similaires Ă  celles des moustiques mais peuvent gratter jusqu’Ă  2 Ă  3 semaines…

6 thoughts on “La West Coast 🌊

    1. C’est vrai qu’il y avait des ressemblances avec la Bretagne ! (Niveau mĂ©tĂ©o aussi)

      Oui, c’est bien nous ! La photo n’a pas Ă©tĂ© prise sur la West Coast, c’est un spoil du prochain article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *