ANZAC Day đŸŒș

ANZAC Day đŸŒș

Aujourd’hui, la Nouvelle-ZĂ©lande commĂ©more l’ANZAC Day. Une maniĂšre d’en apprendre plus sur le pays qui nous accueille cette annĂ©e ! Nous vous partageons donc cette histoire.

Nous en avions dĂ©jĂ  un peu appris en visitant le musĂ©e Te Papa Ă  Wellington, oĂč une superbe exposition retraçait cette bataille. Aujourd’hui, c’est l’occasion de se plonger un peu plus dans cette part d’histoire, grĂące Ă  l’aide de notre famille nĂ©o-zĂ©landaise !

Un peu d’histoire, la 1Ăšre Guerre Mondiale

Le 25 avril 1915, presque un an aprĂšs le dĂ©but de la 1Ăšre guerre mondiale, les troupes nĂ©o-zĂ©landaises et australiennes dĂ©barquent sur la pĂ©ninsule de Gallipoli, en Turquie. En effet, ces deux pays viennent prĂȘter main forte dans cette guerre au nom de la couronne d’Angleterre. Ils forment l’ANZAC, Australian and New Zealand Army Corp, le corps d’armĂ©e australien et nĂ©o-zĂ©landais.

Les forces AlliĂ©s sont ainsi chargĂ©es de s’emparer d’Istanbul. Ce plan commence par un dĂ©barquement sur la pĂ©ninsule de Gallipoli, oĂč ils pensent arriver par surprise. Malheureusement, les troupes turques sont dĂ©jĂ  au courant des plans des AlliĂ©s et prĂ©sentes pour les accueillir.

Une bataille sanglante de 8 mois, oĂč les AlliĂ©s dĂ©cident de se retirer et Ă©vacuent du 7 dĂ©cembre 1915 au 9 janvier 1916.
Au total, environ 480 000 soldats Alliés ont pris part au combat, faisant plus de 250 000 victimes, dont 45 000 morts.

Si vous voulez plus d’informations sur cette bataille, nous vous conseillons de consulter ce site, qui vous racontera tout en dĂ©tail.

ANZAC Day, une date importante dans l’histoire nĂ©o-zĂ©landaise

La bataille de Gallipoli est la seule bataille majeure dans laquelle l’armĂ©e nĂ©o-zĂ©landaise a pris part. Et vu le bilan de celle-ci, on comprend pourquoi il n’y en a pas eu d’autres…

Les commĂ©morations de l’ANZAC day

La premiĂšre commĂ©moration de cette bataille a eu lieu un an aprĂšs, au jour du dĂ©barquement sur la baie de Gallipoli, le 25 avril. L’ANZAC Day est, depuis 1920, un jour fĂ©riĂ© en Nouvelle-ZĂ©lande.

Au mĂȘme titre que nous avons des monuments aux morts pour les français tombĂ©s au combat, les nĂ©o-zĂ©landais ont leur monument aux morts pour cette bataille. C’est autour de ces monuments qu’ils se rĂ©unissent tous les 25 avril, Ă  5h du matin, pour une commĂ©moration.

Une commĂ©moration typique en Nouvelle-ZĂ©lande commence par une marche avant l’aube jusqu’au monument aux morts. Suivent ensuite une priĂšre, des hymnes et une dĂ©dicace qui se termine par le quatriĂšme verset de « For the fallen » de Laurence Binyon :

They shall grow not old, as we that are left grow old:

Age shall not weary them, nor the years condemn.

At the going down of the sun and in the morning

We will remember them.

Un morceau de clairon, une minute de silence, une brÚve allocution et des chants terminent la cérémonie.

Cette année, la commémoration a été un peu différente, comme vous pouvez vous en douter. La premiÚre ministre a appelé les néo-zélandais à observer une minute de silence devant chez eux, tÎt ce matin.

Les traditions

Pour cette journĂ©e, nous avons la chance d’ĂȘtre dans une famille nĂ©o-zĂ©landaise et de pouvoir dĂ©couvrir leurs traditions pour cette journĂ©e.
Nous avons pu remarquer que c’est une commĂ©moration qui leur tient Ă  coeur, en souvenir des personnes tombĂ©es.

Une des traditions de l’ANZAC day est de cuisiner des « ANZAC biscuits ». Ils sont Ă  base d’avoine, noix de coco et de golden syrup. Les enfants se donc mis sur cette tĂąche ce matin… Et c’est un rĂ©gal !
Ces biscuits Ă©taient avant appelĂ©s les biscuits des soldats. Les familles de soldats les prĂ©paraient et les envoyaient au front. Plein d’Ă©nergie, ils Ă©taient Ă©galement secs, ce qui permet de les conserver le temps de leur acheminement.

À la fin de la guerre, les biscuits ont Ă©tĂ© renommĂ©s « ANZAC biscuits » en souvenir de ceux envoyĂ©s aux soldats pendant cette bataille.

Une autre tradition est de porter une « poppy », un coquelicot. Il est le souvenir de ces fleurs qui Ă©taient trĂšs prĂ©sentes sur le lieu de la bataille. Les enfants ont donc confectionnĂ© une fleur pour chacun d’entre nous.

2 rĂ©actions au sujet de « ANZAC Day đŸŒș »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *