Aoraki Mont Cook 🏔

Aoraki Mont Cook 🏔

AprĂšs Dunedin, nous continuons notre route vers la rĂ©gion Aoraki Mont Cook, le point culminant de la Nouvelle-ZĂ©lande, Ă  3 724m d’altitude.

Aujourd’hui, on vous emmĂšne avec nous pour revivre les 3 jours que nous avons passĂ©s vers le Mont Cook, le point culminant de la Nouvelle-ZĂ©lande.

Le Mont Cook, qu’est-ce que c’est ?

Mais d’abord, un peu d’histoire. Comme beaucoup d’endroits en Nouvelle-ZĂ©lande, cette montagne a une lĂ©gende derriĂšre elle, et Ă©tait nommĂ©e d’une autre façon avant que la Nouvelle-ZĂ©lande soit colonisĂ©e par les anglais.

Selon la lĂ©gende, Aoraki et ses trois frĂšres, fils de Rakinui, le PĂšre-Ciel, seraient descendus sur Terre pour faire un peu de canoĂ«. En heurtant un rĂ©cif, leur canoĂ« se renversent et ils dĂ©cident de monter sur celui-ci. Mais le vent glacial du sud les transforme en pierres. Le canoĂ« Ă©tant devenu l’Ăźle du Sud et Aoraki et ses frĂšres, les sommets des Alpes du Sud.

Ce sommet est plus connu aujourd’hui sous le nom de Mont Cook, selon l’explorateur James Cook, qui a Ă©tĂ© le premier EuropĂ©en Ă  dĂ©couvrir la Nouvelle-ZĂ©lande. Mais ici, on le voit toujours nommĂ© par ses deux noms : Aoraki Mont Cook

Notre découverte

Jour 1 – Premier aperçu du Mont Cook

Retour au 30 janvier. Nous avons passĂ© la nuit sur un camping avec une superbe vue sur le Mont Cook. Dernier camping gratuit avant d’arriver au pied du point culminant de la Nouvelle-ZĂ©lande, nous avons apprĂ©ciĂ© la vue depuis l’extrĂ©mitĂ© du Lac Pukaki !

Mont Cook

La route allant jusqu’au dĂ©part des ballades est trĂšs jolie, et on voit notre objectif se rapprocher de plus en plus.

Une fois arrivĂ©s, on se rend compte qu’en fait, le Mont Cook est encore drĂŽlement loin de nous. Effectivement, les alpinistes qui souhaitent s’y rendre n’ont pas le choix que de se faire dĂ©poser en hĂ©licoptĂšre, car l’approche Ă  pied de cette montagne est bien trop longue.

On tente donc une premiĂšre balade pour se rapprocher, qui emmĂšne jusqu’au Lac Hooker. On peut voir sur ce lac des bouts du glacier qui se sont dĂ©tachĂ©s et qui flottent jusqu’Ă  nous.

  • Lac Hooker
  • Julie et Vincent
  • Mont Cook glacier
  • Pont au-dessus de la riviĂšre
  • Mont Cook

Jour 2 – Prendre de la hauteur

AprĂšs une nuit passĂ©e au pied des glaciers qui nous entourent, qu’on peut mĂȘme entendre craquer pendant la nuit, on part pour une plus grosse balade.

Aujourd’hui, on monte jusqu’Ă  un refuge, 1000m de dĂ©nivelĂ©. Et on a trouvĂ© une vidĂ©o qui montre trĂšs bien cette ascension :

Alors on va quand mĂȘme reprendre quelques Ă©lĂ©ments. Le temps annoncĂ© pour aller au refuge et revenir est bien augmentĂ©. Il nous aura fallu 6 heures en tout.
Par contre, on confirme le vent (trĂšs) trĂšs fort en haut et les T° trĂšs froides, mĂȘme en Ă©tĂ© ! đŸ„¶

  • Mueller Hut Track
  • VallĂ©e
  • Vincent et le Mont Cook
  • Mueller Hut
  • Glacier
  • Lac et rĂ©flexion du Mont Cook
  • Passage neigeux avant l'arrivĂ©e
  • Mont Cook

Jour 3 – Lac Tekapo

Notre sĂ©jour prĂšs du Mont Cook touche Ă  sa fin. Mais avant, on prend le temps d’observer les lacs alentours, tous trĂšs bleus et magnifiques !

La rĂ©gion est Ă©galement une rĂ©serve internationale… pour son ciel (International Dark Sky Reserve) ! 4 300 km2 de l’Ăźle du Sud sont reconnus dans cette rĂ©serve, la plus grande du monde, et elle couvre presque toute la rĂ©gion du Mont Cook. La pollution lumineuse est quasi inexistante sur cette rĂ©serve et on peut observer un ciel magnifique. Malheureusement, le temps n’a pas Ă©tĂ© avec nous, et les nuits Ă©taient trĂšs nuageuses.

Étoiles dans le ciel

On se retrouve trĂšs bientĂŽt pour un article plus citadin !

3 thoughts on “Aoraki Mont Cook 🏔

  1. Je constate que le glacier du sommet du Mont Cook est maigrichon, ça va sans doute pas tenir longtemps. Vous avez bien fait d’aller le voir. Belles images en tout cas. Merci pour le reportage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *