Le Northland 🐑

Le Northland 🐑

DerniĂšre grande rĂ©gion que nous n’avions pas visitĂ©e en Nouvelle-ZĂ©lande : le Northland. Il se trouve, comme son nom l’indique, au Nord.

Mais en fait, on en est oĂč lĂ  ?

Notre dernier article se passant sur l’Ăźle du Sud, on vous fait une petite mise Ă  jour sur notre lieu actuel. Fin fĂ©vrier, aprĂšs avoir terminĂ© l’Ăźle du Sud, Julie est remontĂ©e vers Auckland pour commencer son aventure de fille au pair. Pendant ce temps, Vincent a un petit peu travaillĂ© puis, a pris le ferry direction l’Ăźle du Nord. La situation avec le covid commençant tout juste Ă  se dĂ©grader Ă  ce moment, Vincent choisit donc de rapidement conduire jusqu’Ă  Auckland pour retrouver Julie et la famille d’accueil avant de commencer le confinement.

DĂ©but juillet, ce sont le dĂ©but des vacances scolaires (d’hiver ici). On a donc l’occasion de partir 2 semaines pour visiter le Northland.

Au dĂ©but, le temps n’est pas trop avec nous. En tout cas, on comprend pourquoi l’herbe est bien verte ici : les averses, ça y va, et toute la journĂ©e ! 🌧

Le kauri, espÚce endémique du Northland

On commence donc par un musĂ©e sur le Kauri, un arbre endĂ©mique de l’Ăźle du Nord nĂ©o-zĂ©landaise, et plus particuliĂšrement de la rĂ©gion du Northland. C’est un arbre qui est prĂ©sent depuis trĂšs trĂšs longtemps ici et il mesure jusqu’Ă  50m de haut et 3m de large. On vous laisse donc imaginer la taille des bĂȘtes !

La sĂšve des kauris Ă©tait trĂšs utilisĂ©e, ce qui a rĂ©duit drastiquement les forĂȘts, car une fois la sĂšve prĂ©levĂ©e, l’arbre meurt. C’est pourquoi il est aujourd’hui un arbre trĂšs protĂ©gĂ© en Nouvelle-ZĂ©lande.

À la suite de ça, on est donc allĂ© voir le kauri le plus haut Ă  l’heure actuelle en Nouvelle-ZĂ©lande : le Tane Mahuta. Ce nom signifie « Le roi de la forĂȘt » en maori. Il mesure 51,5m de haut, alors on ne le regarde pas trop longtemps ou c’est le torticolis assurĂ© ! Sinon, pour les connaisseurs, le volume du tronc est de 244,5m3 !

Cap Reinga – le nord du Northland

Quelques kilomÚtres plus loin, nous voilà arrivés au nord du nord, on ne peut pas aller plus loin.

Ici, deux ocĂ©ans se rencontrent : le Pacifique et la Mer Tasman. On pourrait se dire que deux volumes d’eau qui se rencontrent, ça se mĂ©lange et puis voilĂ , et bien non ! Depuis le phare du Cap Reinga, on peut observer un phĂ©nomĂšne assez impressionant. En effet, ces deux ocĂ©ans se rejoignent, mais ne se mĂ©langent pas. On peut voir les vagues provoquĂ©es par leur collision formant une ligne qui part de la cĂŽte.

En plus d’ĂȘtre un joli endroit en pleine journĂ©e, c’est aussi un superbe spot pour observer le coucher ET le lever du soleil ! Malheureusement pour nous, le lever de soleil a Ă©tĂ© trĂšs nuageux, mais on a quand mĂȘme vu un trĂšs beau coucher !

  • Phare du Cap Reinga
  • Phare du Cap Reinga
  • Cap Reinga

Te Paki

En revenant un peu sur nos pas, on s’arrĂȘte vers des dunes de sables gĂ©antes. Magnifique ! La rĂ©gion du Northland a dĂ©cidĂ©ment beaucoup de trĂ©sors Ă  nous montrer.

Une fois arrivĂ©s, on loue des planches pour faire de la luge de sable. C’est parti pour un peu de sensation et beaucoup d’amusement ! On vous laisse regarder la vidĂ©o en dĂ©but d’article pour vous faire une idĂ©e ! 😉

Kerikeri

Jusqu’ici, la mĂ©tĂ©o n’avait pas Ă©tĂ© des plus belles (en mĂȘme temps, c’est l’hiver !). Mais arrivĂ©s vers Kerikeri, le soleil est de la partie ! Et ici, dĂšs qu’il y a quelques rayons, les tempĂ©ratures remontent vite. Alors on a pu sortir le short et la robe et profiter d’une journĂ©e au soleil sur un freecamp en bord de plage.

  • Jolie plage de sable blanc

On dĂ©cide ensuite d’aller visiter un des plus vieux villages nĂ©o-zĂ©landais, construit avec des pierres.
On a également profité du soleil pour marcher vers quelques bien jolies cascades.

  • Lavage de chaussures
  • Arc en ciel

Waitangi Treaty Ground

On s’arrĂȘte ensuite sur les terres oĂč a Ă©tĂ© signĂ© le traitĂ© de Waitangi. Aujourd’hui on peut seulement accĂ©der Ă  cette zone en payant une entrĂ©e pour le musĂ©e de Waitangi. Il faut s’avoir qu’en arrivant en Nouvelle-ZĂ©lande, les britanniques ont voulu faire les choses Ă  leur façon face aux maoris. Alors pour ne pas crĂ©er de guerre avec les diffĂ©rentes tribus, ils ont Ă©crit un traitĂ© qui expliquait comment ça allait se passer et que les chefs maoris ont (en parti) signĂ© Ă  Waitangi en 1840.

Mais problĂšme, les maoris ne parlent pas anglais ! Deux traitĂ©s ont donc Ă©tĂ© Ă©crits : l’un en anglais et l’autre en maori. Le traitĂ© est court, composĂ© de 3 articles :

  • Premier article : reconnaissance de la souverainetĂ© de la Couronne du Royaume-Uni sur la Nouvelle-ZĂ©lande,
  • DeuxiĂšme article : garantie aux chefs et Ă  leurs tribus qu’ils continueront Ă  possĂ©der leurs terres,
  • TroisiĂšme article : garantie de l’Ă©galitĂ© des droits entre maoris et sujets britanniques.

Sauf qu’aujourd’hui, en lisant les deux traitĂ©s, on s’aperçoit que que la traduction n’est pas exacte et donc plutĂŽt Ă  l’avantage des anglais (les petits malins). Certains mots traduits ne reflĂštent pas la mĂȘme chose en anglais et en maori. Et Ă©videmment, les chefs maoris avaient signĂ© la version en maori !

AprĂšs quelques temps, les maoris ont commencĂ© Ă  comprendre que ce traitĂ© n’Ă©tait pas Ă©quitable et ont essayĂ© de le faire savoir. Quelques annĂ©es plus tard (et la phrase sur laquelle le musĂ©e fini), la reine Elizabeth prĂ©sente ses excuses aux maoris.

Discours de la reine Elisabeth II

À la fin de la visite (par un super guide !) de l’endroit oĂč a Ă©tĂ© signĂ© le traitĂ©, on assiste Ă  une cĂ©rĂ©monie maori. Entre chants et danses, on a Ă©tĂ© impressionnĂ©s de la puissance et de la beautĂ© de cette cĂ©rĂ©monie !

  • Pirogue maorie

Comme Ă  chaque fois qu’on visite un endroit qui parle de l’histoire du pays, nous avons beaucoup apprĂ©ciĂ© cette journĂ©e ! Pour en savoir plus sur le traitĂ© de Waitangi, on vous laisse consulter cette page (en anglais).

Russel

Juste en face du Waitangi Treaty Ground se trouve Russel, petit village pittoresque de 800 habitants qui Ă©tait la capitale de la Nouvelle-ZĂ©lande pendant 9 mois, au tout dĂ©but de la colonisation. En effet, c’est dans cette zone cĂŽtiĂšre qu’ont eu lieu les dĂ©barquements des premiers europĂ©ens Ă  la fin du XIXĂšme siĂšcle. Autrefois, cette bourgade avait mauvaise rĂ©putation car de nombreux bandits y habitaient, Russel Ă©tait considĂ©rĂ© comme le « Hell Hole of the Pacific » (le trou de l’enfer du Pacifique).

Avec de nombreux efforts des habitants du coin, ce village a aujourd’hui perdu cette rĂ©putation. Et c’est mĂȘme l’inverse ! Il est connu chez les touristes pour ĂȘtre un endroit romantique.

Whangarei

Avant de rentrer Ă  la maison, on fait un stop aux Whangarei Falls (les cascades de Whangarei). Elles sont assez impressionnantes avec plus de 26m de chute !

AprÚs ça, le beau temps nous a définitivement abandonné pour laisser place, dans un premier temps, à un bon brouillard. Je crois que ce point de vue était définitivement trÚs beau !
Et en soirĂ©e, c’Ă©tait la tempĂȘte, mais vraiment !

Brouillard sur Whangarei
TempĂȘte pour notre derniĂšre nuit

Notre rĂ©cit de voyage en Nouvelle-ZĂ©lande est presque terminĂ©… Mais nous avons encore quelques endroits Ă  vous faire dĂ©couvrir, alors Ă  bientĂŽt !

4 thoughts on “Le Northland 🐑

  1. Toujours des images magnifiques !
    Quelle belle parenthĂšse !
    Cela vous nourrira pendant toute votre vie.
    Et pour moi rendez-vous au French coffee house.
    Plein de bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *